Zéro Zéro Zéro, Saviano et l’écriture embedded

écrit par Paolo Persichetti
(texte traduit par Serge Quadruppani)
(quadruppani.blogspot.fr)

Vous le trouvez partout, dans les endroits les plus inattendus, du fleuriste au marchand de fruits, du kiosque à journaux au bébab, il s’agit d’un contenant de papier qui à l’intérieur abrite des lignes d’encre disposées de manière horizontale, certains insistent pour le définir un “livre” et en effet, de loin, sa forme peut aussi rappeler quelque chose de ce genre, mais quand on s’approche, le trompe-l’oeil est bientôt révélé: ce n’est que de la marchandise reliée, des feuilles pressées et collées, un arbre scié et réduit en pâte, un bout de forêt rasé au sol.
450 pages pour 18 euros. Mais plus que l’ensemble comptent les détails. Par exemple, les deux petites pages 441 et 442, situées dans les remerciements. Ici l’auteur est prodigue de reconnaissances et gratitudes diverses.

«Le corps des carabiniers, la Police, la Garde des Finances, les Ros (corps d’élite des carabiniers, ndt), le Sco (service central opérationnel du ministère de l’intérieur, “superenquêteurs”, ndt), la Dia (direction des enquêtes antimafia ndt), la DDA (direction de district antimafia ndt) de Rome, Naples, Milan, Reggio de Calabre, Catanzaro, et toutes celles que j’ai oubliées, pour m’avoir permis d’étudier, de lire et en certains cas de vivre leurs enquêtes et leurs opérations: Alga, Box, Caucedo, crimine-Infinito, Decollo, Decollo-bis, Decollo-ter, Decollo Mondey, Dinero, Dionisio, Due Torri Connection, Flowers 2 Galloway-Tiburon, Golden Jail, Gree Park, Igres, Magna Charta, Maleta 2006, Meta 2010, Notte Bianca, Overloading, Pollicino, Pret à Porter, Puma 2007, Revolution, Solare, Tamanaco, Tiro grosso, Wite 2007, Wite Cit.
Je remercie la DEA, le FBI, Interpol, la Guardia Civil, les Mossos d’Esquadra, Scotland Yard, la Gendarmerie Nationale française, la Policia civil brésilienne, certains membres de la Policía Federal mexicaine, certains membres de la Policía Nacional de Colombie, certains membres de la Policija russe, qui m’ont accompagné dans leurs enquêtes et opérations: Cabana, Cornestone, Dark Waters, Delfín Blanco, Leyneda, Limpieza, Millennium, Omni Presence, Padrino, Pier Pressure, Processo 8000, Project Colissée, Project Coronado, Russiagate, Reckoning, Relentles, SharQC 2009, Sword, Xcellerator.
Je remercie tous les procureurs, antimafia et autres, avec lesquels j’ai étudié et discuté pendant ces années. Sans eux, je n’aurais jamais pu découvrir beaucoup de choses: Ilda Boccassini, Alessandra Dolci, Antonello Ardituro, Federico Cafiero De Raho, Raffaele Cantone, Baltasar Garzón, Nicola Gratteri, Luis Moreno Ocampo, Giuseppe Pignatone, Michele Prestipino, Franco Roberti, Paolo Storari.
Je remercie les dirigeants du Corps des Carabiniers, le Commandant général Gallitelli, le Chef de la police d’Etat Antonio Manganelli, et le commandant général Capolupo de la garde des finances.
Je remercie en particulier le Général des Carabiniers Gaetano Maruccia, le Commandant des ROS Mario Parente, le Général de la GDF Giuseppe Botillo, qui ont suivi la croissance de ce livre (…)
Je remercie dans le Corps des Carabiniers ceux qui ont géré ma vie: le colonel Gabriele Degrandi, le capitaine Giuseppe Picozzi, le capitaine Alessandro Faustini».

Eh bien, qu’y a-t-il de nouveau? Il y a bien quelque chose. Ce qui était déjà largement perceptible dans le passé, même si ce n’était encore que sur le mode implicite dans les replis du discours est maintenant exposé de manière transparente: Saviano admet sa nature d’écrivain embedded.

Qu’est qu’un écrivain embedded?
Le terme est devenu d’usage courant en 2003, en février de cette année-là, quand fut introduit dans le nouveau règlement du Département de la défense des USA, diffusé peu avant le déclenchement de la guerre en Irak, une nouvelle figure professionnelle: le journaliste enrôlé par les forces armées d’une nation pour être à leur côté, en première ligne, pour raconter ce qui se passe durant les actions guerrières. Le règlement disait: «ces médias embedded vivront, travailleront, voyageront comme parties des unités dans lesquels ils seront insérés pour faciliter la couverture des actions des forces de combat».
Cette innovation a été transposée dans la plus grande partie des armées mondiales, y compris l’armée italienne. Evidemment, l’intention qui a poussé dans cette voie les états-majors des forces militaires nétait certes pas de devenir démocratiques et transparents mais de réussir de cette manière à gouverner le “Quatrième pouvoir”, en bridant l’information, en la contrôlant et en l’orientant à la source, en souvenir de la guerre du Vietnam perdu politiquement à l’arrière, à l’intérieur des propres frontières des Etats Unis, à cause de la circulation d’images sur la guerre trop anarchiques et libres, qui ne cachaient pas la souffrance de ses mots, les tapis de bombe sur les villes vietnamiennes, les massacres et les violences gratuites infligés à la population civile. Scènes qui avaient mobilisé l’opinion publique étatsunienne et mondiale, créant un fort courant pacifiste.
Tout cela ne devrait plus se répéter. La guerre devait devenir aseptique, propre et éthique, les morts seraient cachés derrière les dénommés “dégâts collatéraux”, le flux et le rythme des informations sélectionné et nettoyé. L’usage des images, de la parole et de l’écriture transformé en un une nouvelle arme stratégique. Pour faire cela, on créerait un nouveau type de soldat: le journaliste embedded.
Saviano renouvelé cette figure professionnelle, devenant l’enrôlé n°1 des forces de police, des appareils d’investigation et d’enquête sur le front interne de la criminalité organisée et des narcotrafics. Une fonction intellectuelle qui appartient à la catégorie particulière des entrepreneurs moraux, au prototype des créateurs de normes, comme les a décrits le sociologue Howard S. Becker dans Outsiders: celui-là «opère avec une éthique absolue: ce qu’il voit est vraiment et totalement mauvais sans aucune réserve et tout moyen pour l’éliminer est justifié. Le croisé est fervent et virtuose, et souvent se considère plus juste et virtuose que les autres».
Le dispositif Saviano avec ses paroles, ses livres, ses prises de position, sa simple présence, légitimées par la posture christique et l’interprétation victimiste de son propre rôle, sert de garantie à la vérité morale, toujours plus distante de la vérité historique. Une machine de guerre médiatique  mise à la totale disposition des entrepreneurs de l’urgence, ds guerriers des batailles judiciaires contre le crtime. Le résultat est une transfiguration de la lutte contre les organisations criminelles qui rend mystique la légalité, édifie une forme d’Etat éthique qui fait de la solution judiciaro-militaire préchée un remède pire que le mal.

Tout cela a toujours été nié par Saviano. Jusqu’à aujourd’hui.
Pour avoir soulevé, en 2010, des questions «sur le rôle d’administrateur de la mémoire de l’antimafia que de puissants groupes éditoriaux ont attribué à Saviano» et souliné «L’inquiétant niveau d’osmose atteint avec les appareils d’enquête et d’investigation, qui l’ont transformé en une espèce de divulgateur officiel des parquets antimafia et de certains corps de police, devrait susciter des questions sur sa fonction intellectuelle et sur sa réelle capacité d’indépendance critique», j’ai été poursuivi en diffamation par Saviano et attaqué par la Direction de la prison (je suis au régime de la semi-liberté).
Par la suite, Saviano a perdu. La plainte a été classée. Peut-être la leçon lui a-t-elle servi. La transparence est toujours une valeur positive, un acte d’honnêteté. Saviano s’est donc décidé à faire un pas en avant sur son propre rôle et sur sa propre fonction intellectuelle mise au service de certains appareils d’Etat.
Voilà, de fait, la liberté est ailleurs.

Vous pouvez lire aussi

Un écrivain embedded
Zero zero zero Saviano e la scrittura embedded

Sur l’affaire Impastato-Saviano
Archeologia dell’ignoranza. Se Roberto Saviano ignora Michel Foucault
Filippo Facci – Caso Impastato, Saviano perde la causa contro l’ex-br
Liberazione.it – Criticare Saviano è possibile
www.articolo21.org: Archiviata la querela di Roberto Saviano contro il quotidiano Liberazione
“Persichetti ha utilizzato fonti attendibili”, il gip archivia la querela di Saviano contro l’ex brigatista
Filippo Facci – Caso Impastato, Saviano perde la causa contro l’ex-br
Liberazione – Criticare Saviano è possibile
La bugia e la camorra. La madre di Peppino Impastato non parlò con Saviano
Corriere del mezzogiorno – La madre di Peppino Impastato non parlò con Saviano. Persichetti vince la causa

“Non c’è diffamazione”. Per la procura la querela di Saviano contro l’ex brigatista in semilibertà va archiviata
Saviano e il brigatista

Les deux articles qui ont derangé Saviano
Non c’è verità storica: il Centro Peppino Impastato diffida l’ultimo libro di Roberto Saviano
Ma dove vuole portarci Saviano?

Pou en savoir plus
Il paradigma orwelliano impiegato da Roberto Saviano
Attenti, Saviano è di destra, criticarlo serve alla sinistra

Diffida e atto di messa in mora. Rettifica libro “La parola contro la camorra” di Roberto Saviano
Alla destra postfascista Saviano piace da morire

Roberto Saviano è una paglietta: parola di Antonio Gramsci
Saviano le pussy riot e Gioacchino Belli
Arriva il partito della legalità
Michele Serra,“Saviano è di destra ma siccome in Italia non c’è una destra politica rispettabile allora lo ospitiamo a sinistra
Ucciso il sindaco di Pollica: dubbi sulla matrice camorristica

Covergenze paralelle: iniziativa con Saviano e confronto Fini-Veltroni

Encore sur Saviano
La denuncia del settimanale albanes “Saviano copia e pure male”
Occupazione militare dello spazio semantico: Saviano e il suo dispositivo

Il ruolo di Saviano. Considerazioni dopo la partecipazione a “Vieni via con me”

Aldo Grasso: “Vieni via con me un po’ come a messa”
La macchina del fango di Saviano contro i manifestanti del 14 dicembre

Un principe d’autorité victimaire
Il capo della mobile: “Contro Saviano minacce non riscontrate”
Il capo della Mobile di Napoli: “Vi spiego perché ero contrario alla scorta per Roberto Saviano”

Un home sur la droite
Pg Battista: “Come ragalare un eroe agli avversari. Gli errori della destra nel caso Saviano”
Il razzismo anticinese di Saviano. L’Associna protesta
Buttafuoco, “Saviano agita valori e codici di destra, non regaliamo alla sinistra”

L’héros de papier
Alessandro Dal Lago:“La sinistra televisiva un berlusconismo senza berlusconi”
Daniele Sepe scrive un rap antiSaviano: “E’ intoccabile più del papa”
Il diritto di criticare l’icona Saviano
La libertà negata di criticare Saviano
Saviano, l’idolo infranto
Pagliuzze, travi ed eroi

Des plaintes et des menaces
Saviano in difficoltà dopo la polemica su Benedetto Croce
Marta Herling: “Su Croce Saviano inventa storie”
Saviano, prime crepe nel fronte giustizialista che lo sostiene

Annunci

Rispondi

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione / Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione / Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione / Modifica )

Google+ photo

Stai commentando usando il tuo account Google+. Chiudi sessione / Modifica )

Connessione a %s...